Fleurs d’amour de Roger & Gallet

65.00

Rare miniature de Roger& Gallet avec son étiquette dorée

En stock

Catégories : ,

Description

Très rare et ancienne miniature de Roger & Gallet, vide et sans boîte, parfait état

Pour mémoire, en 1806, Jean Marie Joseph Farina (1785-1864), descendant du créateur de l’Eau de Cologne, hérite de la formule d’apothicaire de l’Aqua Mirabilis (Eau merveilleuse) et part pour Paris où il ouvre une boutique au nom de « Jean Marie Farina »1. Deux ans plus tard, il crée pour Napoléon 1er, grand amateur d’eau de Cologne, le « Rouleur de l’empereur »1, un flacon exclusif en forme de rouleau et qui peut être glissé dans une botte. En1840, Jacques Collas rachète la parfumerie Jean Marie Farina puis son fils Léonce, développe les ventes aux États-Unis. Il reçoit la médaille d’or de l’Exposition universelle de 1855.

Le , l’ancien chapelier et homme d’affaires qui avait fait fortune au Brésil et au Chili, Charles Armand Roger (1807-1896) et le banquier Charles Martial Gallet (1824-1901)2, s’associent pour créer la société Roger & Gallet. C’est en partie grâce à leurs épouses, qui sont deux sœurs1, liées à la famille de Léonce et Jacques Collas. Par ce biais, ils reprennent la maison Jean Marie Farina située au 331 rue Saint-Honoré dans le 1er arrondissement de Paris.

Très vite, Roger & Gallet devient le fournisseur de Napoléon III, de la Reine Victoria et de la cour d’Espagne, qui accordent leurs privilèges à la maison de parfum. En 1867, le siège est transféré au 38 rue d’Hauteville dans le 10earrondissement de Paris mais conserve la boutique de la rue Saint-Honoré. L’usine est située à Levallois.

En 1875, la maison lance la qualité « Extra-Vieille » (macération prolongée) dans la gamme d’Eau de Cologne Jean Marie Farina, descendante directe de l’Aqua Mirabilis, première formule de l’Eau de Cologne composée par Jean-Paul Féminis en 1695.

Pour cette Eau de Cologne, Roger & Gallet crée les premiers flacons « clissés » gainés d’osier pour le voyage, ainsi que le flacon Emeri, dont le nom désigne le bouchon « sablé » travaillé à la main.

Roger & Gallet, déjà forte d’un catalogue de plus de 200 produits, innove particulièrement durant ces années. En 1869, la société dépose le brevet du flacon goutte à goutte, et dix ans plus tard, du savon de forme ronde remplaçant les traditionnels savons rectangulaires1. En 1879, Roger & Gallet crée le savon rond parfumé. En 1884, elle fait le dépôt du brevet du mécanisme de rouge à lèvres. En 1913, c’est au tour du dépôt du brevet du savon liquide.

De nombreux parfums son créés : Vera Violetta (1895), Pâquerettes (1908), Cigalia (1910), Psyka (1914), Narkiss (1920),Le Jade (1923). Pour ces parfums, Roger & Gallet s’associe à Lalique et Baccarat pour développer des flacons exclusifs.

En 1885, le gendre d’Armand Roger, Paul Pellerin, prend la direction de la société. Le fils de Charles Gallet, Edmond (1848-1917) devient directeur général.

En 1927, ils font faire la devanture de leur boutique du 8 rue de la Paix dans le 2e arrondissement de Paris en Lap3

En 1932, Roger & Gallet s’installe au 32 Faubourg Saint-Honoré. La « Boutique du Bonheur » est un lieu de rencontre mondain. Ses vitrines à thème sont décorées et des scènes animées par des automates attirent le Tout-Paris. De nombreux illustrateurs réalisent des thèmes pour Roger & Gallet :

  • « La Femme au Bain » d’après Mucha ;
  • « La Femme au Papillon » d’Icart ;
  • « La Rondes des Senteurs » de Fabiano.

 

Façade de la boutique parisienne photographiée par Eugène Druet, avant 1914.

  • Share Button